Cinq façons de ridiculiser la France (5.1) Enthoven, petit donneur de leçons

 

 

Ségolène Royal, "un miroir qui a cessé de réfléchir" ? Elle crie au sexisme !(5.1)

 

Dans la tourmente après ses propos sur Cuba, Ségolène Royal s'en est pris sur Twitter à un "petit donneur de leçon prétentieux et sexiste"... Dans son viseur ? Le philosophe Raphaël Enthoven.

 

"Ségolène Royal, c'est un miroir qui a cessé de réfléchir". Voilà ce qu'a déclaré hier Raphaël Enthoven sur Europe 1. Une attaque cinglante qui fait suite aux propos tenus par la ministre de l'Environnement le week-end dernier alors qu'elle se trouvait à Cuba pour assister aux funérailles de Fidel Castro... et a fait l'éloge de l'ancien dirigeant cubain, semblant totalement faire abstraction des accusations de violations des droits de l'Homme à son encontre. Beaucoup critiquée en France pour sa sortie, l'ex-compagne de François Hollande a riposté mercredi à l'Assemblée nationale en réaffirmant que Cuba ne pouvait être une dictature. Si c'était le cas, le pays accueillerait-il quatre millions de touristes chaque année ?, s'est en effet interrogée Ségolène Royal.

 

Trop, c'est trop pour Raphaël Enthoven, qui a décidé de se payer - royalement - Ségolène Royal hier matin lors de sa chronique matinale sur Europe 1. "Elle a dit aussi que les Cubains s'étaient inspirés de la Révolution française sans pour autant connaître la terreur alors que Cuba, c'est 60 ans de terreur", a rappelé le philosophe, estimant que "Ségolène Royal ne pense pas". "Quel que soit son auditoire, elle dira ce que les gens ont plaisir à entendre et jamais ce qu'elle croit vrai (...) Ses opinions sont des spams", a-t-il encore estimé, avant de lâcher : "Derrière le négationnisme intéressé de Ségolène Royal, il y a juste une politicienne frivole éprise de son l'image qui joue avec l'histoire d'un pays comme un enfant tient sa poupée par la jambe".

 

"Petit donneur de leçon prétentieux et sexiste"

 

Des mots, très violents, qui ont été entendus par l'intéressée... et qui lui ont vivement déplus ! Sur Twitter hier soir, la ministre a ainsi interpellé Raphaël Enthoven, le traitant à son tour de"petit donneur de leçon prétentieux et sexiste". Ambiance...On peut juger facilement de la différence de niveau de réflexion abyssale entre les deux débatteurs…..Ses opinions sont en effet des spams….

 

Réponse d’Enthoven : Raphaël Enthoven

 

11 janvier 2017 · 

 

Quand Ségolène Royal invoque le "sexisme" de ses objecteurs pour échapper à leurs objections, le vice dont elle se sert comme d'un paratonnerre (le sexisme) se trouve renforcé par un si mauvais usage ! 
Quand on brandit le sexisme à mauvais escient (c'est-à-dire, en l'occurrence, uniquement pour se tirer d'un mauvais pas) on conforte les indécis dans le sentiment que l'anti-sexisme est un mauvais combat !