PREMIER AVRIL : FEU D’ARTIFICE !!!!!BONNE DEGUSTATION

 

Après avoir de nouveau défendu le régime cubain à l’Assemblée Nationale, Ségolène Royal a tenu à alerter la communauté internationale sur la faible présence de touristes en Antarctique, signe selon elle de la présence avérée d’une dictature.

 

« La faible présence de touristes en Antarctique prouve qu’il s’agit bien d’une dictature » a affirmé Ségolène Royal après avoir défendu le régime démocratique de Fidel Castro. « Il y a toujours du positif et du négatif dans les histoires. Et ce n’est pas parce que l’Antarctique offre de beaux paysages qu’il faut fermer les yeux sur son non-respect des droits de l’homme » a poursuivi la ministre. A ceux qui lui faisaient remarquer qu’il n’y avait pas de « liste de prisonniers politiques » en Antarctique, elle a répliqué sèchement : « Il n’y a pas de prisons non plus, alors, je vous le demande : que deviennent ceux qui ne respectent pas la loi ? Votre naïveté est confondante ! ».

 « Où sont les industries en Antarctique ? Que fait-on contre le chômage ? » s’est emportée Ségolène Royal. Puis celle-ci d’ajouter « Et je ne parle même pas de la nourriture : aucun supermarché ni même de tickets de rationnement comme à la grande époque de ce paradis démocratique qu’est Cuba ! » a-t-elle lancé à ses détracteurs avant de conclure : « Au lieu d’essayer de créer de la polémique sur du vide, vous feriez mieux de vous attaquer à ces vraies dictatures ! Afin qu’un jour elles puissent ressembler à de véritables Républiques. Comme celle du Yémen, par exemple. »

 

Ceci est bien sûr un poisson d'avril en liaison avec l'éloge honteux du régime cubain lors des funérailles de Castro et alors qu'elle avait osé défendre ses positions indéfendables trois jours plus tard devant l'Assemblée Nationale en affirmant que la meilleure preuve de ses propos était la présende de 4 millions de touristes par an qui ne pouvaient cautionner un régime de dictature....La honte pour la France lors de ses funérailles par la bouche de la représentante du pays. Il est vrai que quelques années plus tôt, elle avait fait partie des 7 millions de touristes se rendant en vacances dans le régime démocratiue du tunisien Ben Ali.....