Force Sentinelle mobilisée : "Je me demande pourquoi ça n’a pas été fait plus tôt", réagit Ségolène Royal

L'ancienne ministre Ségolène Royal revient sur les manifestations du week-end dernier sur les Champs-Élysées. "Il faut cesser les violences" déclare-t-elle. Elle se dit également favorable à la présence des militaires de l'opération Sentinelle mobilisés samedi prochain.

Revenant sur les violences à Paris le week-end dernier sur les Champs- Élysées, Ségolène Royale adresse un message aux derniers "gilets jaunes" et à ceux qui ont fait la jonction avec les black blocs : "Il faut cesser la violence. Parce que la violence va se retourner et se retourne déjà contre eux, le bien fondé des demandes, des aspirations initiales" déclare-t-elle au micro de RTL. 

Les militaires de la mission antiterroriste Sentinelle seront mobilisés samedi prochain, 23 mars, pour la protection des sites sensibles. "Je me suis demandée pourquoi ça n'avait pas été fait plus tôt" confie l'ancienne ministre. "Ça ne me choque absolument pas que les militaires protègent les bâtiments publics" ajoute-t-elle. 

"Les black blocs ne sont pas des terroristes mais ils sèment la terreur. Et dont c'est la même chose." affirme Ségolène Royal. "Les policiers et les gendarmes devaient à la fois protéger les bâtiments publics et en même temps gérer les mouvements de foule et gérer l'humain" déplore-t-elle. Les militaires se focalisant sur les bâtiments, "les forces de l'ordre pourront se consacrer à la gestion pour qu'il n'y ait pas d'accidents" a-t-elle complété.  La grande prêtresse des camps militaires fermés pour les jeunes délinquants en 2007 n’a pas bougé d’un iota dans ses convictions droitières…..