Comment Sophia Chikirou imagine son rôle de "débatteuse" de BFMTV

 

Par Audrey Kucinskas

 

 

Alors que l'arrivée de l'ancienne conseillère de Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV a provoqué pas mal de remous, elle plaide le "pluralisme."

Critique virulente des médias, Sophia Chikirou, conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchonsera à la rentrée l'une des nouvelles "débatteuses" de BFMTV, dans l'émission 19 Heures Ruth Elkrief. Une annonce qui n'a pas manqué de faire réagir, même si Marc-Olivier Fogiel, le nouveau patron de la chaîne, a assuré à L'Express que son rôle se limiterait à une apparition de 12 minutes par semaine.  

"Elle débattra avec Alain Duhamel, dans un repère fixe. D'autres chroniqueurs viendront les autres jours, avec d'autres sensibilités. Il y aura donc la France insoumise, un débatteur un peu plus Valeurs actuelles... Ce sont des invitations récurrentes, pas des postes d'éditorialistes", a-t-il détaillé.  

"Peut-être trop pour certains, pas assez pour d'autres"

Si l'intéressée n'avait pas encore réagi [elle n'a pas répondu aux sollicitations de L'Express], elle a choisi Twitter, dimanche, pour davantage détailler ce qu'elle envisageait de faire sur le plateau de la chaîne d'information en continu. Et quel rôle elle se voyait endosser. "Voilà un exemple de ce que je pourrais bien faire à la rentrée sur BFMTV face à Alain Duhamel. C'est peut-être trop pour certains, peut-être pas assez pour d'autres. C'est en tout cas nécessaire pour le pluralisme politique", écrit-elle en relayant une vidéo.  

Dans cette séquence on peut voir le journaliste Alexis Poulin accusant Emmanuel Macron de vouloir en "finir avec le dialogue social." "Ce pays est maltraité! (..) Regardez où sont ceux qui refusent le dialogue? Ils sont au pouvoir. Les contestataires sont traités comme des criminels ou poussés à des actes de désespoir." 

Sans surprise, Alexis Poulin est aussi un ancien du Média, webtélé dont Sophia Chikirou a un temps pris la tête. Dans une tribune publiée par Marianne, il expliquait en août 2018 pourquoi il quittait ce projet lancé par des proches de La France Insoumise. Le journaliste accusait Aude Lancelin, ayant repris la présidence après le départ de Sophia Chikirou, d'autoritarisme.  

"Elle doit avoir de bonnes raisons de venir chez quelqu'un qu'elle n'aime pas"

"Je ne crois pas en la capacité de la nouvelle équipe de faire de la saison 2 du Média une proposition suffisamment forte pour s'imposer dans le paysage médiatique, écrivait-il. Les ambitions revues à la baisse, la lenteur des décisions, l'autoritarisme et le manque d'imagination n'ont jamais été et ne seront jamais l'esprit du Média." 

L'arrivée de Sophia Chikirou sur BFMTV aurait, selon un article de France Info, provoqué des réactions gênées au sein de la rédaction de la chaîne. "Elle doit avoir de bonnes raisons de venir chez quelqu'un qu'elle n'aime pas, mais lesquelles ?, se demandait une journaliste interrogée par le site de France Télévisions. "C'est la première question qui doit lui être proposée en plateau, elle ne peut pas faire comme si de rien n'était", estimait aussi cet interlocuteur.