Prince Harry, Anne Hidalgo, Ségolène Royal… Ces voyages en jet qui ont fait polémique

 le Prince Harry, Anne Hidlago et Ségolène Royal ont tous les trois été critiqués pour avoir pris l'avion, en contradiction avec leurs engagements écologiques.

Critiqué pour a

Lvoir pris l'avion pour aller effectuer un discours sur le changement climatique, le Prince Harry est loin d'être le premier à faire face à ces reproches.

L'avion est le moyen de transport le plus polluant. Si de plus en plus de citoyens tentent de limiter leurs déplacements en avion pour protéger la planète, ce n'est pas le cas de certaines personnalités qui affichent pourtant des convictions écologiques. Le dernier concerné est le Prince HarryLe membre de la famille royale s'est rendu au Google Camp avec... un jet privé. Un choix contradictoire avec le thème de ce sommet organisé en Sicile : le changement climatique. En plus de l'avion, un hélicoptère a été utilisé pour le conduire au complexe hôtelier Verdura. Un acte qualifié d'"hypocrite", par plusieurs organisations environnementales.

Récemment, Anne Hidalgo a été épinglée pour les mêmes raisons. La maire de Paris a utilisé dans la même journée un Falcon pour effectuer un aller-retour entre Le Bourget et Chambéry afin de se rendre sur une étape du tour de France. Une polémique révélée par le Canard Enchaîné qui passe mal quand on pense à l'ambition écologique de la politique de la maire de Paris.

En 2016, déjà, c'était au tour de Ségolène Royal de faire face à ces critiques. Celle qui était alors ministre de l'Environnement et présidente de la COP21, accord sur le climat signé à Paris en 2015, s'était déplacée en avion sur 16 500 kilomètres en cinq jours. Soit 9.4 tonnes de CO2 émis à elle seule.Sans compter ses multiples voyages gratos en jet et palace cinq étoiles à l’île Maurice en 2013-2014 …..

D'autres solutions moins polluantes existent pourtant pour les longs déplacements comme la voiture, le train ou même... le voilier. C'est ce mode de transport pour le moins inhabituel qu'a choisi Greta Thunberg, jeune militante pour la planète, pour rejoindre le Sommet pour le climat 2019 à New York. Elle ne risque donc pas de s'ajouter à la liste de ces écolos qui prennent l'avion.