Désintox. Ségolène Royal ne s'est rendue à aucune réunion du Conseil de l'Arctique

Invitée le 14 septembre dans l’Émission « On n’est pas couché » sur France 2, l’ancienne ministre de l’écologie, Ségolène Royal a abordé son rôle d’ambassadrice des pôles.

 

L'ancienne ministre de l'Écologie Ségolène Royal a déclaré dans l'émission : « Que dit la France ? Qu’est-ce que je dis au nom de la France dans ces instances, et notamment dans ce qu’on appelle le Conseil de l’Arctique ? C’est d’attirer l’attention sur les conséquences du dérèglement climatique ». 

À l’entendre, Ségolène Royal représenterait les intérêts de la France à ce fameux conseil de l’Arctique, une instance de collaboration entre les Etats ayant des territoires dans l’Arctique, et des représentants des populations autochtones. La France y participe en tant que «membre observateur». Or sur Twitter,  le spécialiste des pôles, Mikaa Mered, a dénoncé un mensonge de Ségolène Royal, assurant qu’elle « ne s’est JAMAIS rendue à la moindre réunion de la moindre instance diplomatique arctique officielle ».

En vérifiant la liste des participants pour chacune des rencontres sur le site du Conseil de l’Arctique, il apparaît effectivement que si la France a bien été représentée à chaque fois, Ségolène Royal, elle, ne s’est jamais rendue à ces réunions. Une information que confirme son cabinet, qui justifie cette absence par le fait que « Ségolène Royal décide de ses déplacements en fonction de ses engagements et de son empreinte carbone ».

Attention cependant à ne pas être trop mauvaise langue : certains internautes ont accusé l’ambassadrice des pôles d’être payée à ne rien faire, or comme l’indique le Quai d’Orsay cette mission n’est pas rémunérée.